Orgasme cosmique

Le livre “Orgasme cosmique” écrit par notre ami peintre Sylvain, est sorti en 2016.

Il décrit avec toute la finesse (d’un artiste authentique)…, la vie au camping le Ran du Chabrier, telle qu’elle est réellement vécue.

L’oeuvre magistrale de notre ami est déjà une référence en la matière qui dépasse nos frontières.

Pour les privilégiés qui connaissent le Ran du Chabrier, son ouvrage est à la vente à la réception pour un peu moins de 10€.

Disponible à l’accueil.

Retrouvez un extrait du livre tout les 15 jours voir ci dessous

Découvrez également ses peintures après l’extrait du livre.

En exclusivité


EXTRAIT 1


EXTRAIT2

EXTRAIT 3

EXTRAIT4


EXTRAIT 5

(EXTRAIT -5)

Un des mecs indiqua à Charline dans quelle douche Groseille se lavait.
La porte était rabattue. Nue, sans prendre la peine de s’enrouler dans sa serviette pour se sécher ou se faire plus discrète devant tous ces hommes excités, elle se faufila entre eux et elle ouvrit doucement la porte :

– C’est moi Charline !

Elle découvrit alors Groseille à genoux, pompant goulument le membre de Manuel :

– Entre ma chérie ! Viens sucer cette belle queue avec moi.

– Ca va aller merci. Je t’attends dehors… je suis exténuée… et ravie !

– Et oui, je t’ai entendu jouir petite coquine. A tout de suite !

Groseille ré empoigna le sexe de Manuel et elle sembla l’avaler tout entier. Charline referma la porte et elle sortit à l’air libre. Son partenaire de la douche la rejoignit :

– Je ne t’ai même pas demandé ton prénom ?

– Charline. Et toi ?

– Daniel. Je suis du coin, de Barjac. Je suis là juste pour la journée.

– Tu viens ici souvent ?

– Oui ! Entre mes obligations de boulot, pour me changer les idées et

me ressourcer. C’est tellement génial ici ! En plus, en cette période de l’année, le camping est bondé de monde. C’est la fête à longueur de journée ! Il faut juste être au bon endroit et au bon moment.

– Nous sommes arrivées il y a une heure seulement. Nous aurons l’occasion de découvrir tous ces bons endroits et ces bons moments un peu chaque jour.

Charline et Daniel plaisantèrent sur ce qu’ils venaient de vivre ensemble dans cette douche. Un plaisir intense les avait tous deux exaltés et il était bon de se le dire, de se regarder fraternellement et de se remercier mutuellement.

Groseille sortit à son tour avec Manuel. Elle avait les yeux plein de lumière et l’aura qu’elle rayonnait au-delà de sa peau blanche, la rendait presque irréelle. Elle avait du jouir intensément et cela la rendait encore plus belle.

Les garçons voulurent leur offrir un verre à la Paillote mais nos deux amies désiraient dormir un peu avant la soirée. Depuis si tôt ce matin, elles avaient déjà tant fait !